Rencontre avec le Parti du Peuple PalestinienNous avons rencontré à Ramallah le Parti du Peuple Palestinien (ex Parti Communiste). La délégation de cinq membres comprenait le directeur de l’Union des Fermiers Palestiniens Issa El Shatleh qui parle français et a été invité récemment en France par l’AFPS. Nos hôtes ont tenu à souligner d’emblée l’importance de contacts internationaux et de telles rencontres. Le PPP entretient d’ailleurs des relations suivies avec le PCF et diverses associations françaises. Le travail du PPP pour améliorer la parité a été évoqué : le parti compte 25% de femmes et s’implique fortement dans les luttes des femmes au niveau politique et syndical. Beaucoup de questions ont été abordées : leur refus du nouveau gouvernement palestinien prématuré avant que l’unité nationale ne soit réalisée, des discussions pour cela entre tous les partis et pas seulement entre le Hamas et le Fatah. l’arrêt de la colonisation et de la confiscation des maisons à Jérusalem en particulier, le mur intolérable qui sépare les hommes… Un point particulier à noter : l’eau devenue rare et chère, car confisquée par Israël. De nombreux villages sont approvisionnés par camions-citerne au prix de 40 shekels le m3 (environ 7,5 €).  L’écologie n’était pas absente : la colonisation fait disparaitre la biodiversité.

Au niveau politique, le PPP entretient des relations avec les partis et mouvements de gauche israéliens non sionistes comme le Parti Communiste et  le Mouvement de la Paix. Le PPP combat les islamistes extrémistes qui n’ont pas leur place en Palestine. Au niveau international, le boycott doit être développé pour montrer au monde la réalité de la vie des Palestiniens.

Le temps nous a manqué pour développer cet échange déjà fructueux.