Denise HamouriHier nous avons  rencontré les principaux partis palestiniens à Ramallah. Le passage du check-point est plus facile en ce moment, même si au retour nous avons mis une heure pour le franchir parqués dans des couloirs métalliques ressemblant à des parcs à bestiaux sous des ordres criés au haut=parleur : une expérience pour nous, une réalité quotidienne pour les palestiniens. Nous avons tenu aussi à rencontrer les parents de Salah Hamouri détenu depuis plus de 4 ans en Israël pour une « intention de comploter ». En fait l’accusation repose sur un passage en voiture devant le domicile d’un rabbin extrémiste. Mme Hamouri nous a raconté avoir été reçue en 2008 trois minutes debout par Bernard Kouchner pour s’entendre dire que la France ne pouvait agir, Israêl étant souverain. Le 28 juillet une commission siégeant dans la prison doit décider si Salah sera libéré ou non aux deux tiers de sa peine de sept ans de prison comme tous les détenus en ont le droit. La France doit faire pression sur Israël;  malheureusement le dernier rendez-vous des parents de Salah à l’Elysée début juillet ne laisse que peu d’espoir de ce côté. Nous devons continuer à faire connaitre la détention arbitraire de Salah et la faire cesser.

Aujourd’hui nous sommes à Jaffa ancienne ville palestinienne près de laquelle Tel Aviv a vu le jour et qui de plus en plus est colonisée par les Israëliens qui démolissent les maisons pour se construire de luxueux complexes en bord de mer.